Like Flying…

 

I’m reading the book by Phillippe Pozzo di Borgo – “A Second Wind”. This is the memoir that was the basis of the excellent French film “Les Intouchables” starring Francois Cluzet and Omar Sy.

The movie begins when Phillippe encounters “Driss” the immigrant who becomes his caretaker and source of motivation for living. In the book we learn more about what happened to Phillippe and how he became a quadriplegic. It was after a paragliding accident. He describes in great deal what it felt like to paraglide. What it felt like to really fly.

 

It reminded me of the day I hiked up Puy de Dome by myself. A very small feat in comparison to Pozzo’s multiple marathons and paragliding flights. But for me a solo traveling accomplishment – I was determined to go there, found a place to stay, drove myself across the countryside, and then hauled my butt up a mountain with water and a couple of cameras and no one around for miles who knew me or knew who I was or where I was.  My reward at the top, besides the amazing view was the paragliding sorties taking place, and the wonderful sound of the “wings” as Phillipe called them, as they soared by.

Advertisements

A Paris, avec mari sans ordinateur

Bonsoir mes amis. Juste un petite note a dire “hi”. Il y a plusieurs jours le PC est mort, mais Tim est ici!!!!!!

Jeanne et moi avons survecu les orages de la sud et sommes arrives a Paris, Lundi. Tim est arrive Mardi.

L’appartement a Cour Damoye est tres cool. Jeanne a sorti hier, puis Tim et moi nous sommes devenu “supertourists”.

Je souhaite que je partage plus mais maintenant je suis tous thumbs Sur le portable.

Voici des phone pix de Paris

Six leçons pour rouler en France

 

4 novembre, Aix-en-Provence

Depuis j’arrive en France j’remarquais nombreuse de voitures avec le panneau que dire « Auto Ecole ». Au début, j’ai pensée que la raison étais les routes tranquilles dans le paysage Bourguignon sont meilleur endroits pour les jeunes d’apprendre à conduire la voiture. Mais à Roanne, à Lyon, et maintenant à Aix, il y a beaucoup de magasins qui ont la même panneau, et partout je roule, je remarque les débutantes sur les routes. Bien que j’aie l’expérience de rouler en France lors de mes dernier vacances ici, maintenant j’ai des nouvelles expériences à raconter.

Since arriving in France I have notice numerous cars with a sign reading “Auto School”. At first I thought the reason was because the quiet country roads in Burgundy were better places for young people to learn to drive. But in the cities of Roanne, Lyon, and now, Aix, there are many shops that have the same sign, and everywhere I drive, I notice beginners on the road. Although I had driving experience the last time I was on vacation here, now I also have some new experience to tell about.

Leçon 1, la voiture énorme – The giant car

image

Quand j’ai réservée la voiture sur l’internet, j’ai demandée une compacte voiture (un niveau après le plus petit mais très économique). Je pensais pour Jeanne et moi, et nos bagages, que ce type de voiture serait parfait. Mais quand je suis arrivée à l’Europcar, l’agent de location m’a donné cette belle voiture (un nouveau Renault Laguna), avec tous les gadgets, même le mouvement des miroirs est électronique. Je l’adore, mais il est plus gros que la voiture je m’attendais. En fait, quand j’ai retournée à l’Ecole Trois Ponts, c’était un peu difficile de tourner à l’allée de la maison. Puis, après je l’ai stationnée, j’ai remarquée que la voiture est plus long que les voitures de l’autres étudiants et des professeurs. Mon ami, Terry, s’est exclamé que ma voiture est énorme. Donc la voiture a le nom – « la voiture énorme ».

When I reserved my car on the Internet, I asked for a compact (one level above super economy). I thought that for Jeanne and me, and our bags, that this type of car would be perfect. But when I arrived at Europcar, the agent gave me this beautiful new Renault Laguna with all the bell and whistles, even the side mirrors retracted automatically. I love it, but it is bigger than I expected. In fact, when I returned to school the first time it was difficult to steer it into the driveway. Then after I parked it, I noticed that it was longer than the all the other cars there. My friend, Terry, exclaimed that my car “est enorme” (giant). So my car has a name, “the giant car”.

Leçon 2, Tourner ou pas à tourner – To turn or not to turn

Selon le site web http://www.chacha.com… (pardon my French, as I roughly translated this from the original English)

Q : Quand on doit faire un demi-tour en voiture dans une rue étroite et la plupart de circulation roule vers lui quel type de tourne est le meilleur ?

When you are obliged to make a u-turn on a narrow street and most of the traffic is driving towards you, what kind of turn is best?

A : La plupart de voitures des passagers doit faire un tour trois points (ou tour comme K ou comme Y) dans la plupart de rues. Le tour trois points est plus efficace dans la plupart de rues grâce a leur étroitesses ; au début on tourne vers la bordure du trottoir lorsque on reverse (en lieu de rouler toutes droites), et après roulez toutes droites vers la première bordure du trottoir (en lieu de la revenir).

Most passenger sized cars should make a three point turn (or K turn or Y turn) in most roads. The three point turn is most efficient on most streets because of it’s narrowness; at the beginning you turn towards the curb then reverse (instead of driving straight ahead), and after that drive straight ahead towards the first curb (instead of returning).

Le site web n’dit pas le meilleur conseil : Conduisez pas les voitures énormes dans les vieilles villes ! Cette photo racontes l’histoire de notre quartier à Aix. Imaginez la même rue a nuit, avec beaucoup de gens, beaucoup de chiens et, oui, même beaucoup de voitures. Puis imaginez vous que je conduit la voiture énorme la!

The web site didn’t say the best advice: Don’t drive giant cars in old cities. This photo tells the story of our neighborhood in Aix. Imagine the same street at night, with many people, many dogs, and yes, even many cars. Now imagine me driving the giant car there.

1rueddupperier

(the arrow indicates the turn onto our street)

Leçon 3, L’Autoroute – The Autoroute

L’autoroute en France est la même que « freeway » aux Etats Unis. Mais en France, la plupart d’autoroutes ont le Péage. De Lyon à Aix, nous avons payee envers 25 euro pour la privilège de conduire sur le célèbre A6, «l’autoroute du soleil ». C’est semble tres cher, ce vrais, mais sans congestion, la route était tres efficace pour nous, et la plus vites route entre les villes.

The Autoroute in France is the same as the “freeway” in the US. But in France, most of the autoroutes have pay stations. From Lyon to Aix, we paid almost 25 euros for the privilege of driving on the famous A6 “Route of the Sun”. This seems very expensive, true, but in light traffic, the route was very efficient for us, and the fastest way between cities.

image

Entre les sorties c’est quelquefois tres longs, mais il y a beaucoup d’Aires (aka « rest stop ») en route ou on peu utiliser les toilettes, mange le dejeuner ou snack au restaurant ou cafeteria, visite le petite marche ou meme se douche ou fait une petite sieste. D’habitude l’aires ont monuments sur place ou grand vues de chateaux ou d’autres sites celebres. Nous avons arretees a l’Aire du Mornas, juste avant d’arriver à Orange.

Between the exits it is sometimes very far, but there are many rest stops along the way where one can use the bathroom, eat lunch or snack at a restaurant or cafeteria, visit a little market or even shower or take a little nap. Usually the rest stops have monuments nearby or great views of a chateaus or some other famous sight. We stopped at l’Aire du Mornas (the rest stop at Mornas) just before arriving in Orange.

2jeanne

Leçon 4, Deuxdeuche

Deuxdeuche est le surnom pour le Citroën 2CV qui est la voiture stereotypique de la France.

Deudeuche is the nickname for the Citroën 2CV that is the stereotypical car of France.

image

Selon Wikipedia:

“Citroën unveiled the 2CV (Deux-Chevaux,literally “two horses”, initially only 12 HP) at the Paris Salon in 1948. The car became a bestseller, achieving the designer’s aim of providing rural French people with a motorized alternative to the horse. This car remained in production, with only minor changes, until 1990 and was a common sight on French roads until recently”

Comme la Vespa, la Mustang, et autres types de voitures classiques, il y a beaucoup de gens qui reste consacrés à Deuxdeuche

Like the Vespa, the Mustang, and other classic cars, there are many people who remain dedicated to Deuxdeuche.

image

Leçon 5, La Congestion – Traffic

Si on a la voiture dans la ville, on doit juste la laisse au parking. Le première jour a Lyon, je pensais que je pourrai conduire de Vieux Lyon à Lyon Part Dieu de retrouver Jeanne après la long vol. La distance est quelques kilomètres, la route plutôt directe, et le parking au Vieux Ville très cher. Bing a prévenu 11 minutes pour le voyage. Alors, j’ai conduis a travers Lyon. Je me suis trompée. Apres 60 minutes en voiture et 20 textes nous avons rencontrées enfin. Hier, a Marseilles, nous avons laissée la voiture énorme au parking souterrain au Bourse Centre, et pri la bus. Le conducteur a naviguée la congestion, est nous avons eu une grande conversation avec un Marseillais (un homme en retraite), qui devrait notre guide pour la basilique Notre Dame de la Garde. C’etait la meilleur choix.

If you have a car in the citty, you should just park it. The first day in Lyon, I thought that I would drive from Old Lyon to Lyon Part Dieu to pick up Jeanne after her long flight. The distance is only a few kilometers, the route pretty direct, and parking in the old city was very expensive. Bing predicted it would be an 11 minute voyage. So, I drove across Lyon. I made a mistake. After 60 minutes in the car and 20 text messages we finally met up. Yesterday in Marseilles, we left our giant car in underground parking at the stock exchange and took the bus. The driver navigated the traffic (shown below), and we had a great conversation with a local retiree who became our guide for the basilica Notre Dame de la Garde. It was a better choice.

 

image

Leçon 6, Mon Cher Pierre

Pierre et moi nous sommes rencontrés à l’Europcar à Mably. Et depuis, nous sommes le meilleur d’amis – au moins le meilleur ce soit possible entre une femme et un appareil électronique. Si vous ne pas encore déduire, mon amie Jeanne (qui est humaine) est le meilleur ami, et Pierre est notre GPS. Il est très poli, n’est jamais en colère si je ne lui écoutée pas, et toujours, il dirige nous a nos destinations. Je ne sais pas comme je serais roulé avec confiance à tous les petits villages, châteaux, même les grandes villes, sans Pierre. Merci beaucoup, mon ami.

Pierre and I met at Europcar in Mably. Since then, we are the best of friends – at least the best possible between a woman and a device. If you haven’t guessed already, my friend Jeanne (who is human) is the real best friend, and Pierre is our GPS. He is very polite, never gets angry if I don’t listen to him, and always gets us where we are going. I don’t know how I would drive with confidence to all the little villages, chateaus, even the big cities, without Pierre. Thanks a lot, my friend!

3pierre

Lyon

 November, Aix-en-Provence

After an almost comically stereotypical arrival in Aix this evening which I’ll explain later, it is at last time to catch up on the news from France. I hope to catch up in French later on for friends following from l’Ecole.

Lyon is an amazing city with amazing architecture, stunning views of the hills and rivers, and a thriving cultural and commercial life – at least as much as we could experience due to holiday schedules. My friend, Jeanne Parson, flew in from the bay area on Saturday afternoon and we set off on our adventure in Lyon, speaking French as much as possible.

The apartment we stayed in was located on Petite rue Tramassac – in Vieux (old, very old) Lyon. We mounted a spiral staircase to the 3rd French floor (that’s fourth for you and me) and arrived at our stylish pied-a-terre with the bones of a Renaissance garret.

Au Revoir Notre Appartement

We spent the better part of the time walking and taking in the sights, scenery and history of the city. Central Lyon is situated between two rivers (actually one river and one ‘fleuve’ if you want to get technical) the Saone, and the amazing Rhone. That part of town is called ‘presque’il’ or almost island as some of you may know from Jeanne’s email yesterday. Anyhow, there’s a lot of bridges in this town and we crossed several of them.

Over the past few days we have taken in beaucoup de views of fountains, churches, place Bellecoure, place Terreaux, place d’Ambert, and other “places”….

Place Terreaux

We learned a little about silk making and decoration

Atelier de SoieAtelier de Soie

And took in the view from hill in front of Notre Dame de Fourviere

Basilisque Fourviere

It was amazing

Heights View - Fourviere

the interior of the basilica, jaw-dropping

Basilisque Fourviere

We spent time in the history museum of Lyon – did you know that Lyon produced major innovators like Lumiere (modern photography), Ampere (modern electricity), Jacquard (silk and textiles), and others in the field of veterinary medicine and human vaccines? Lyon also produced Guignol and generated a legacy of puppetry and marionette theatre in France.

Gadagne - Vieux Lyon

On Monday, with Halloween evident in the shops and streets in Lyon, (yes, it’s true), we took the relatively long walk from our spot on the right bank of the Saone

View across the Saone towards le "presqu'il" (almost island)

And crossed the amazing Rhone river.

Rhone River

(The weather was insanely gorgeous, ne c’est pas? Si!)

Arriving at the Parc Tete D’Or with public gardens, a huge lake

Parc Tete D'Or

and ….

 

giraffes? Mais, oui!

Parc Tete D'Or

 

 

 

 

There’s more to tell about Lyon but will save for stories to share when I return. One last note. We met an artist (originally from Baghdad) on Sunday morning at the outdoor market along the Quai du Saone who commented that Lyon was nice but not “Le Capitol”. True, it’s not Paris. Still, as a center for textiles, medicine, technology, food, innovations of all kinds, a unique landscape and a rich cultural history, Lyon has tons to offer.

c-u-soon!

 

 

Notre petite soiree–our little party

28 Octobre, Riorges

Ce soir nous avons fêtés la fin de la cours de cuisine et pour la plupart de nous, la fin de nos courses de la belle langue française ici à l’Ecole Trois Ponts. Pour le soirée, les étudiants de cuisine ont préparés les petites et très élégantes hors d’œuvres servi sur la belle table.

Hors d'Oeuvres - Par les etudiants de Cuisine   Plus d'hors d'oeuvres

La représentative des professeurs était la toujours élégante Geneviève. Comme d’habitude, Mickael, notre chef était là, accueillant tous les mondes dans sa cuisine.

Chef MikaelProf Genevieve

René, le directeur de l’école, a apporté une très fine bouteille du Champagne à l’honneur de l’occasion. Terry, un étudiant d’Australie qui a fait de visite l’école pour la septième fois, a eu l’honneur d’ouvrir la Champagne. Nous avons portes les toasts à la bonne semaine qui a passé, et à notre santé, bonnes voyages, et que notre progrès de parler française va continuer.

Terry a l'honneurGenevieve et Moi

Il y avait aussi une petite ceremonie.

Graduation Ceremony

Kiss Kiss

C’était une heureuse occasion, mais un peu triste aussi. Tous les expériences ici étaient plus que ce qui j’avais espéré. Je souhaite que je puisse rester ici une semaine plus. Je sais déjà que je voudrais revenir. Le staff et les étudiants étaient tous agréables. Et bien que nous étudiions beaucoup chaque jour, notre temps ensemble etaient pleine d’amusement. J’ai appris une bonne nouvelle expression lorsque j’écoutais d’une de mes podcastsla semaine dernière. C’est à-propos de l’atmosphère à l’école cette semaine, je pense. La courant était bien passe entre nous.

Notre Bonne Groupe

J’espéré que nous pouvons rejoindre à l’avenir, peut être ici.

Merci à René, Valérie, Mickael, Geneviève, Adeline, Nadia, et Terry aussi. Vous êtes superbes! A tous les autres étudiants – bonne voyages, bons continuations des études, et bon sante !

A bientôt tous les mondes.

—————————————————————————————————————–

Tonight we celebrated the end of the cooking course and for most of us, the end of our French language studies at L’Ecole Trois Ponts. For our soiree, the cooking students prepared beautiful little appetizers laid out beautifully on the serving table.

Representing the teachers was the always stylish Genevieve. As usual, Mikael our chef was there welcoming everyone in his kitchen.

Rene, the director of the school, brought a very fine bottle of Champagne in honor of the occasion and Terry, an Australian student who visited the school for the 7th time, had the honor of opening the Champagne. We also had a little ceremony.

We toasted a great week, our health, wished each other bon voyage and that we would continue to progress in our French speaking ability.

Tonight we celebrated the end of the cooking class and for the better part of the group, the end of our studies in the beautiful French language.

It was a happy occasion, but a little sad also. All the experiences here were more than I had hoped for. I wish that I could stay here another week. I already know that I want to come again. And although we study a lot each day, our time together is really fun. I learned a neat expression while listening to one of my language podcasts last week. It’s a good description of the atmosphere here. Literally – the current passed well between us – or more simply, we really got along.

I hope that we can meet again in the future, perhaps here.

Thank you René, Valérie, Mikael, Geneviève, Adeline, Nadia, and Terry too. To all the other students, smooth and safe journeys, continuation of your studies and good health!

See you soon everyone.

Le Tour de Vin (in English)

My loyal readers know that I have already written a bit about my experience with wine in France, which is to say, I don’t have much experience, but the wine was good and the tastings quite interesting.

Wednesday was once again the day for students to kick back in the afternoon. My primary activity was an exhilarating if not death-defying bike ride around Riorges, Roanne and environs (for another story), but there was another activity early evening before dinner. The students this had week decided against the local village excursion and opted instead for a French wine course and tasting session. There were three students strongly opting for the course so I helped out by joining the required foursome. The two-hour course held here at the school in one of the classrooms. I won’t bore you with the technical details of the class, but this experience was fun and on my French
wine tour so far, the people have turned out to be interesting as well.

The other students in the class included two directors of finance for global companies one working in Paris, the other in Geneva. The last student was a retiree from Australia with a gourmet streak and long experience with French language and wine. Our instructor was Gerard Willenbucher, oenologist and professor of wine (link to his blog here). Gerard studies and teaches the art of winemaking, and we recently sampled one of his roses as an aperitif on Sunday night when the new students arrived. If there is such a thing, this guy is a true wine geek. The art has been in his family on his mother’s side since the mid 1800’s but he didn’t have any of the pretension of the Burgundy
vintners I had the privilege to meet. Gerard was a regular guy with dirty hands
and a passion for wine. Gerard’s son, Vincent, is a local vintner of the Cote
Roannais, at age 32 is quite well-known around here.

Gerard doesn’t speak English and taught the course entirely in French (normal for activities here at L’Ecole).  He used many technical terms relating to the art and science of wine, drew helpful pictures as well, and for the first 90 minutes we didn’t drink any alcohol, so comprehension was pretty high among the group. We learned about French winemaking in general, the history and the economics included. And we focused on three regions – Champagne, Bourgogne and Bordeaux. I used some of my knowledge gained in Puligny and Aloxe-Cortone to help with some of the translation. After the explanation for each region, we sampled a very good bottle from the same origin.

Pommard from Burgundy - been there, tasted that 🙂

This was not like the winemaker’s lunch which was very long and interspersed with six courses of fine gastronomy. It was five people drinking a bottle “gadammit”. At 64 inches and let’s say a hundred some-odd pounds, I was not about to have an even split with les beaux, fortes hommes in the class. As for the wine, I wanted to get a good taste of these bad boys, so I had my share. I know my limit, but let’s just say that for me, and really for everyone who shared our leftover Grand Cru, dinner was very relaxed afterwards.

First Pour - Champagne

First Pour - Champagne Laurent Perrier

Off to another fine dinner at l’Ecoole. I plan to write a new French post with tales of biking and wine-tasting later on. For now, a toute a l’heures.

Vive le weekend

24 Octobre, Riorges

Après une semaine pleine d’indécision, j’ai décidé Vendredi après midi que Clermont-Ferrand serait la destination pour le weekend excursion. C’est le ville principal de la région Auvergne et le meilleur point de départ pour visiter le sommet de Puy-de-Dôme. Je suis tellement reconnaisante. J’ai eu de la chance ! Le weekend Samedi et Dimanche le temps était très agréable, non, plus que ça, magnifique, et mes projets se sont passés parfaitement.

Après avoir retrouvé le voiture d’Europcar (‘aka’ la voiture la plus énorme…une autre histoire), j’ai quitté Riorges à dix heure et demi. L’excursion à travers le paysage Roannais était exceptionnel – les couleurs d’automne, les vaches blanches, et le brouillard épais (even I had to look that one up). Et, tout ça, avant d’arriver à l’Autoroute !

En arrivant à Clermont-Ferrand, 80 minutes plus tard, j’ai visité le quartier historique des Templiers dans lequel le Musée d’Art Roger Quillot est situé. Le quartier était pratiquement vide, mais charmant. Et la collection au musée raconte une bonne histoire de Clermont via art et artefacts.

Clermont-Ferrand Historic Quarter and MARQ

Après le déjeuner et une petite visite au centre avec l’église énorme, « La Cathédrale Noire », j’ai pri la direction de Chamalieres où j’ai réservé une bonne chambre à Le Radio. Ma chambre était parfait ! Elle donne sur la ville avec la grande cathédrale au centre. Là, j’ai changé mes vêtements, laissè les bagages et après ça j’ai conduit en bas du Puy-de-Dôme.

View from Le Radio onto la Cathedrale Noir

La route de Chamalieres m’a offert beaucoup de belles vues et j’ai souri tout le trajet. Il fait tellement beau, même les vaches blanches souriaient Smile

Puy-de-Dome la basse

Pour monter le puy, c’est nécessaire suivre le « Chemin de Muletiers ». Ce n’est pas une petite ballade ; il y a des « switchbacks » (les virages) et la côte est quelquefois sévère. Mais juste après chaque virage, une autre vue. Et chaque nouvelle vue est meilleure que la dernière. Sans aucun doute ça vaut le peine.

Hangliders at Puy-de-Dome   Moi aussi

Plus tard, j’ai fêté dans la grand restaurant à Le Radio. Le repas était superb, et un peu cher aussi, mais ça, aussi, était valait le peine.

Hotel Le Radio at Chamalieres

La vie en fromage

21 Octobre, Riorges

Combien de ces fromages pouvez-vous reconnaitre ?

· Fourme d’Ambert

· Morbier

· Selles-sur-Cher

· Munster

· Reblochon

· Roquefort

· Gaperon a l’Ail

· Comte

· Camembert de Normandie

· Epoisses

· Pouligny-Saint-Pierre

· Beaufort

·Mont d’Or

· Le Tome de Bois Noir

· Brie de Meaux

· Cantal

· Saint-Nectaire

Si vous-êtres comme moi, pas beaucoup. Peut-être, comme moi, vous n’aimez pas l’odeur ou le gout de la plupart les fromages. Mais cette semaine, je suis devenu un amateur de fromage et j’ai gouté tous des fromages et plus.

Chaque soir a l’école, les étudiants et quelques de staff dînent ensemble à la salle à manger à cotè de la cuisine du Chef, Mikael.

Dinner at L'Ecole

Après l’entrée et le plat du jour, Mikael fait une présentation de quatre fromages. C’est la responsabilité d’un étudiant de tenir une carte de la France (couper du bois comme le puzzle d’enfant). Mikael explique chaque fromage, indiquant la région et le département d’origine, le type du lait (vache, chèvre, brebis) et comment chaque fromage est préparé. L’étudiant que tend la carte montre la région, il lève la pièce de puzzle, et montre le département.

Presentation de la Carte Fromage

Le plus important, Mikael nous apprend la méthode correcte pour couper le fromage. La coupage  incorrecte est interdit (par exemple, n’êtes jamais coupez le nez du fromage).

Après nous avoir gouttés tous les fromages, Mikael nous sert du dessert. Le dernier vendredi soir il fait l’expérience d’un nouveau dessert. Donc, il a mangé avec nous pour la deguster.

Bon Appetit Chef!

C’ette semaine, je pense que j’ai gouté plus de fromages que j’ai jamais  goutés en ma vie.

Un Excursion à les villages Roannais cette après midi

19 Octobre, Riorges

(Une article simple aujourd’hui pour pratiquer les expressions d’identification, de description, et de quantité exacte, inexacte, de préférence et de négation.)

En France c’est normal que le Mercredi après midi, tous les écoles est ferme et tous les élèves sont libres. Alors, c’est la même pour l’Ecole Trois Ponts. Au lieu des études, les quatre nouveaux étudiants ont accompagnés une de notre profs, Geneviève, à trois petits et vieux villages de le paysage Roannais pas trop loin de Riorges.

Le premier village s’appelle Le Crozet. C’est village médiéval est situé à la colline et, sauf pour le temps variable aujourd’hui, a une vue fantastique.

Historic Villlage of Le Crozet

La vieille partie du village est sur la liste historique et les résidents ne sont pas permis déranger l’architecture d’origine.

Courtyard well next to tower of Le Crozet

Le deuxième village s’appelle Ambierle. C’est village enrichi par l’industrie de vin de Bourgogne. Il y a une grande église selon le style Bourguignon.

Cathedral and Mairie at Ambierle

Dedans il y a plusieurs de grands vitraux.

Inside the Cathedral at Ambierle

Le dernier village s’appelle St. Haon du Châtel. C’est un de villages à la chemin de St Jaques de Compostelle.

Village House -St Haon du Chatel

C’est pittoresque ici,

Teas Shop - St Haon du Chatel

et la vie continue comme normal.

School's out Wednesday - St Haon du Chatel

C’est toute, j’ai les devoirs 😦

Bienvenue a l’Ecole de Trois Ponts

17 Octobre,  2011 Riorges

Bonjour tous les mondes. C’est ma première poste en français depuis j’ai arrivée a l’Ecole de Trois Ponts hier. La petite école est dans une grande maison de Riorges qui située à cote la grande ville Roanne. Ce n’est pas un hôtel glamoureuse avec trois ou quatre étoiles. C’est modeste mais confortable. Riorges est un village richesse avec beaucoup d’entreprise, et la situation d’école est très prés d’un grand parc, le Parc Beaulieu, parmi le voisinage de Riorges. Hier, après de voyageant deux heurs et demi par train, le directeur de l’école, Rêne, ma cherche a la gare parce que il n’y avait pas de taxi a Dimanche. Rêne m’a montre ma chambre, j’y ai m’installée, et je m’amusée l’après midi par promenant autours de Riorges et le Parc.

"Villa Beaulieu" la maison de L'Ecole de Trois Ponts

Quand j’ai retournée à la villa, je me rencontrée un autre étudiant qui s’appelle, Terry. Terry est en retraite, habite en Australie, et il y a deux semaine depuis il arrive a l’école.
C’est le septième fois que Terry visite ici, donc il a la voix d’expérience. Un peu comme « Richard from Texas » si vous qu’avons lu la livre d’Elizabeth Gilbert « Eat, Pray, Love ». Le mieux est que la voix est très sympa, exactement comme les maniérismes et le sonne comme la voix de mon bel-père, Bill. Malheureusement, Bill est mort le mai dernier. C’est le même mois que Terry est en retraite.

Chateau Beaulieu - centre de la ville de Riorges dan le Parc Beaulieu

À sept heures, le groupe des étudiants qui séjournent dans l’Ecole, ont se rencontres pour l’orientation de la Maison et programme. Nous nous avons rencontres le chef, Mikael, qui nous servi un menu complet avec des choix des fromages de quatre départements françaises différents. La présentation du fromage a accompagnée par une carte interactive que montre chaque région et département d’origine chaque fromage. Nous avons discutée en française par beaucoup des choses et faites des introductions aussi.

La vue de ma chambre - view from my room

Ce matin, le cours commence. Dans ma classe il y a une autre étudiante, Julie, une Canadienne. Notre prof, Valérie a beaucoup d’expérience parce qu’elle travaille à l’école depuis quatorze ans. Maintenant c’est l’après midi et il fait très, très beau. Je dois arrêter l’écrivant et profiter de cette bonne après midi.

À bientôt mes amies

(Et je remercie le Microsoft Word 2010 pour les beaux symboles grammatiques)